La voie italienne au totalitarisme : Le Parti et l’Etat sous le régime fasciste PDF

Les fascistes ne croient pas au concept de droit international.


ISBN: 2268052044.

Nom des pages: 139.

Télécharger La voie italienne au totalitarisme : Le Parti et l’Etat sous le régime fasciste gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Dans ce livre, Emilio Gentile étudie de manière systématique, en s’appuyant sur une documentation impressionnante, la  » dualité non résolue  » qui marqua toute la trajectoire de l’expérience fasciste italienne : les rapports conflictuels entre le Parti national fasciste (PNF), dépositaire de l’esprit de la  » Révolution des Chemises « , et l’État, resté dans une certaine mesure celui de la précédente monarchie constitutionnelle. Une première partie permet de constater que la nature totalitaire du  » parti milice  » dirigé par Mussolini ne faisait guère de doute pour ceux qui l’étudiaient à l’époque. Ensuite, en analysant attentivement la politique et la  » stratégie d’expansion  » de chacun des secrétaires généraux du PNF, l’auteur démontre que, malgré toutes sortes de résistances rencontrées dans l’Église et la monarchie, dans la population et au sein même du régime, le  » parti milice  » et ses organisations tentaculaires poursuivirent avec ténacité le  » maillage  » de toute la société civile, la  » totalitarisation  » à grande échelle de la nation. Pour Gentile, il ne sert à rien de parler, à propos du fascisme, d’un totalitarisme  » imparfait  » ou  » inachevé  » par rapport aux totalitarismes nazi et communiste, puisque tout totalitarisme est par définition un  » processus  » continu fondé sur le principe de la  » révolution permanente « . Dans une postface inédite, expressément écrite pour cette édition française, l’auteur répond aux objections faites à son interprétation du fascisme comme  » voie italienne au totalitarisme  » et réaffirme sa conviction, qui ne manquera pas de susciter débats et polémiques : le fascisme ne peut pas être exonéré de la responsabilité d’avoir mis en œuvre la première expérience totalitaire en Europe occidentale.

Je ne suis pas d’accord avec cette approche car je pense qu’une définition du fascisme ne peut être élaborée séparant fascisme-idéologie du fascisme-parti et du régime fasciste, croyant que l’essence conceptuelle peut être contenue dans une sorte d’idéologie «pure», existant avant la naissance réelle d’un mouvement fasciste. Le dentiste de 61 ans a passé les quatre derniers mois de sa vie dans un lit d’hôpital au centre médical de l’Université de l’Utah à Salt Lake City, attaché à une livre de 350 livres. Benito a jugé la guerre empirique et contre la morale socialiste.

Cela a mis fin à des années d’aliénation perçue entre l’Église et le gouvernement italien après l’annexion par l’Italie des États pontificaux en 1870. Une Russie paralysée, désorganisée, affamée, sera demain un lieu où la bourgeoisie, oui la bourgeoisie, les prolétaires célébreront sa fête d’abondance spectaculaire. Comme le raconte Ienaga Saburo, en 1932, les élèves de cinquième et sixième épousaient naturellement des attitudes xénophobes, avec la croyance fervente que la diplomatie civile était faible alors que «la lâcheté du cabinet» et la Société des Nations étaient des embarras nationaux pour les enfants. Les années interbellum ont fourni un contexte fécond, presque idéal pour le genre d’état militaire autoritaire envisagé par Mussolini et son parti fasciste.

Ce contenu a été publié dans Scolaire et Parascolaire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.